Histoire & Label Rouge

HISTOIRE & LABEL ROUGE

De 1959 à 1965, de la naissance à la reconnaissance

C’est dans les années 50, que le poulet jaune est né au cœur de notre magnifique forêt des Landes. Son million d’hectares de pins, de fougères, d’ombre, de soleil, d’oxygène pur venu des vents de l’océan atlantique…

Quelques anciens gemmeurs (extracteurs de sève pour l’industrie) dont le métier disparait du fait de l’arrivée des produits pétrolier, décident d’élever des volailles tout en préservant leur forêt. Ils développent alors un mode d’élevage unique qui permet de déplacer les volailles pour entretenir les sous bois, insérer l’élevage en forêt sans couper les arbres, utiliser les matières premières présentes sans les épuiser et limiter au maximum les investissements. Comment ? Grâce à la création de la MARENSINE, un poulailler mobile laissant le poulet libre de picorer dans la forêt, où bon lui semble.

C’est la naissance de l’élevage traditionnel landais en totale liberté, gage du bon goût rustique obtenu naturellement que l’on connaît encore aujourd’hui.

En 1959, les accouveurs, les éleveurs et un volailler M. Albert Marie fondent le “Syndicat du Poulet Jaunes des Landes”, pour garantir un revenu stable aux éleveurs et une qualité constante des volailles. Puis l’établissement deviendra Fermiers Landais.

Ainsi commence le succès de notre délicieuse volaille.

Marensine et poulets en liberté
label-rouge-illustration

1965 premier Label Rouge de l’Histoire

“Écrire ce que l’on fait, faire ce que l’on écrit”, le cahier des charges du premier Label Rouge est rédigé pour perpétuer la tradition, en 1965. Le Label 001-65 est attribué au Poulet fermier jaune des Landes.

En 1965, notre volaille est la 1re en France à obtenir ce fameux “LABEL ROUGE”. Il certifie les qualités gustatives supérieures d’un produit et la sécurité alimentaire homologuée par l’état Français, pays où la traçabilité des volailles est la plus poussée.

50 ans plus tard, Marie Hot a su garder sa longueur d’avance et un niveau de qualité inégalé.

Aujourd’hui ainsi perdure le fruit de 2 savoir-faire uniques

• le choix des volailles : éleveurs locaux, élevage en liberté, bien-être animal, alimentation saine, territoire pur et préservé.

• la préparation : tri tout au long de la chaîne, calibrage, effilage, parage manuel des découpes, priorité au travail manuel.